53 rue des duriez 59420 Mouvaux
+33 766 415 559
newlifelille @ gmail.com

Les Quincados.

Célibataires Exigeants sur Lille Métropole (Groupe Privé )

Les Quincados.

Les quicados

Le quinquagénaire n’a plus rien d’un senior, c’est un quincado !

Les quicados
Les quicados

Chez NewLife il n’y a pas des vieux mais des quincados !

Et oui j’entends assez souvent lors des évènements organisés par NewLife, c’était très bien mais par contre je trouve qu’il y a beaucoup de vieux chez NewLife. Et oui des vieux… Pour information la personne qui me dit ça est aussi le vieux (ou la vieille) d’un autre…

Il est évident que toute personne à peur de vieillir et qu’il voit le poids des âges sur les autres mais pas dans sa glace !

En étudiant le profile des âges et des comportements de la plupart des NewLifers, je peux vous dire qu’ils ne sont pas vieux mais qu’ils sont simplement des Quincados.

Alors pour vous, je vais vous raconter le livre de Serge Guérin (sociologue) sur “Les Quincados”.

Jamais les plus de cinquante ans n’ont été aussi nombreux et présents. Et pour cause, toujours plus actif et en bonne santé, aussi jeune dans sa tête que dans son corps, le quinquagénaire n’a plus rien d’un sénior, c’est un quincado !

Un nouvelle attitude de vie, loin de la sage routine des génération précédentes. Le cinquantenaire moderne s’affranchit allègrement de l’image traditionnelle du quinqua, ou encore des cliché du vieux beau ou faux jeune, et réinvente l’après-midi de sa vie. San pour autant fuir son âge, il imagine une autre façon d’en prendre sans vieillir, se fait porteur de changement, s’improvise révolutionnaire du quotidien, lanceur de tendance. Tout, plutôt que train-train et l’ennui qui l’accompagne ! Ces femmes et ses hommes sont parfois artistes, entrepreneurs, commerciales… mais surtout libres de vivre selon leurs choix.

Hier, les bobos tenaient le haut du pavé, aujourd’hui et demain les quincados prennent la relève. Pour la première fois dans l’histoire de nos sociétés modernes, les plus de cinquante ans écrivent leur avenir et donne une belle leçon de jeunesse à leurs cadets.

Hommes et femmes quincados célèbres : Nicolas Sarkozy homme de pouvoir et de caractère, mais aussi capable d’exposer ses sentiments, ses blessures, il sera le premier président à afficher une famille recomposée. Jean Paul Gaultier allure juvénile jamais perdue et esprit novateur toujours en alerte. Jane Birkin, avec son accent enfantin, son allure androgyne, ses émotions à fleurs de peau et ses indignations toujours vives, elle assume autant son statut d’adolescente que de mère et de grand-mère. Vanessa Paradis ou Sophie Marceau, Zazie dans sa chanson : “T’es pas tout neuf mais pas si vieux / Non t’es flambant vieux.” Passé la cinquantaine on est un peu plus libre, affirme-t-elle.

Pour résumer, des millions de 45-65 ans, qui ont parfois de grands enfants, voir des petits-enfants, se comportent en jeunes adultes trentenaires ou en joyeux “jeunes”. De la tenue au langage, en passant par les loisirs, les sports et les voyages, ou encore leurs relations avec les autres et leurs manière de voir le monde, leur mode de vie est bien éloigné de celui de leurs parents au même âges. Est-ce pathétique ? S’agit-il d’adolescents attardés ? Non, ce sont des quincados, mais aussi des sexados et septuados… Ils ne fuient pas tous la mélancolie mais n’en font pas le centre de leur existence. Ils ne récusent pas l’âge, mais n’en font pas une maladie.

Ils jouent avec leur âge, et se jouent de l’âge.

Ce phénomène traduit surtout l’évolution de la société dans son ensemble, ses mutations, et un mixage des âges (ou un mix’âge), un flou des générations, un lissage des différences physiques, effets de la pop culture et du succès des séries qui propagent des idées, des styles, des mots que l’on peut se réapproprier quelle que soit son année de naissance. C’est le regard social qui semble évoluer.

Il s’agit aussi de lever une certaine culpabilité que pourraient ressentir ses seniors nouveau style à ne pas correspondre à l’image d’Epinal de celles et ceux qui prennent de l’âge. Comme s’il n’existait qu’une seule manière honorable de vieillir… L’allongement de l’espérance de vie change tout. Rappelons-le, elle était de 25 ans en 1750, de 46 ans en 1900, de moins de 68 ans en 1950, de presque 80 ans pour les hommes et de 85 ans pour les femmes aujourd’hui. Elle sera de 90 et 93 demain. Cette abondance de temps offre la possibilité de choisir et de repenser son projet biographique à l’âge où nos parents ou grands-parents n’avaient,eux, plus guère d’autres perspectives que d’attendre la fin, de vivre en retrait, de se faire discrets…

Je ne suis pas senior, je suis vintage ! 

Ce pourrait être le cri du cœur de millions (22 millions en France) de quincados, qui ne se reconnaissent pas dans les images négatives trop souvent associées aux personnes qui s’approchent ou dépassent la cinquantaine. Le vintage est à la mode, pourquoi pas le senior ? Pourquoi pas le quincados !

Je reviendrai lors d’un prochain article sur la suite des Quicados, mais en attendant n’hésitez pas à poster vos commentaires, qu’en pensez-vous ?

Benjamin Leplat



 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.